• 06 87 24 95 06

Archive annuelle2014

CLUPIPP du 15 octobre 2014

Le CLUPIPP s’est réuni le vendredi 15 octobre 2014 à 9 heures 30 à l’espace Mathurin Meheut à Roscoff, sous la présidence M. Jacques EDERN, Conseiller Général du canton de St Pol de Léon et Président du Conseil Portuaire du port de Roscoff-Bloscon.

Assistaient également à la réunion :

– M.Erwan LE BARILLEC, Chef de l’ATD de St Pol de Léon – Conseil général du Finistère

– M.Philippe LE JANNOU, Commandant de Port, capitainerie, Conseil général du Finistère/DDTM 29

– M.Gilles SIMON, Directeur de l’administration générale et des équipements gérés – CCI de Morlaix

– M. Frédéric BOCCOU, Maître des ports de Roscoff et Morlaix – CCI de Morlaix

– Mme Brigitte LAUMONIER, Assistante des équipements gérés – CCI de Morlaix

Jacques EDERN ouvre la séance et passe la parole à Frédéric BOCCOU pour la présentation des statistiques.

1. Point sur les inscriptions à fin septembre 2014

 Nb de places201220132014%
< 6,49 m24215617018677%
6,5 - 8,49 m17711312113375%
8,5 - 10,99 m1408811511381%
11 - 12,99 m42344242100%
> 13 m2611221869%
Total62740247049278%

Le port est rempli à hauteur de 78 %, la catégorie des 11-13 m étant complète.

Stabilité de la fréquentation : 4 100 bateaux de passage, avec une majorité de français (62 %), suivis par les anglais (23 %). La longueur moyenne des bateaux de passage est de 9,50m, en augmentation.

Avec plus de 10 000 nuitées à fin septembre (soit 2,5 nuitées par bateau), Roscoff est le 2ème port d’escale du Finistère.

2. Point sur les travaux inscrits en 2014

M.Frederic BOCCOU indique qu’un chariot élévateur est en cours d’acquisition (1,5 tonne) afin de manipuler les bers. Il devrait être livré en fin d’année.

S’agissant des bers de calage, le marché a été attribué à Nautipark pour un montant de 13 571 € HT.

3. Investissements à envisager pour 2015

M.Frederic BOCCOU indique qu’il est envisagé :

  • l’installation d’une caméra de surveillance sur la panne d’accès aux pontons sur la passerelle, pour un montant prévisionnel de 15 000 € HT. ;
  • l’installation d’une caméra de consultation journalière visible sur le site internet de la CCI de Morlaix, pour un montant prévisionnel de 15 000 € HT. ; –
  • l’installation d’une borne interactive en accès libre aux plaisanciers permettant de consulter différents sites. (montant prévisionnel de 20 000 € HT)

4. Manifestations 2014 et projets 2015

M.Frederic BOCCOU évoque les manifestations de l’année écoulée :

DateManifestation 2014
17-18 maiTrophée CCI Morlaix
01 juinArrivée Télégramme Tresco Trophée
17-22 juinSolitaire du Figaro E.B. Cachemire - 45ème édition
12-15 juilletTour de France à la Voile
16-20 juilletNational Muscadet
03 aoûtTour du Finistère à la Voile
5-6 aoûtNational Corsaire
SaisonRégates Yatch Club de Roscoff sur diffférentes dates

M.Frederic BOCCOU évoque également le passage en 2014 du Royal Yacht Squadron, comprenant une trentaine de bateaux et de la Plymouth Roscoff. Pour 2015, seul le Tour du Finistère à la Voile a confirmé sa venue début août.

5. Règlement d’exploitation

M.Frederic BOCCOU relate les modifications qui ont été apportées au règlement d’exploitation en 2014 :

5.1 Règlement de la zone de carénage

Article 4 – Manutention

Seuls les agents du port sont habilités à caler ou épontiller les navires. Ils utiliseront pour cela et en priorité les bers du port de plaisance. Si l’usager en fait la demande, ses propres bers ou épontilles pourront être utilisés sous son entière responsabilité. Dans ce cas, la responsabilité de l’exploitant ne serait être engagée en cas de rupture totale ou partielle des moyens de calage occasionnant des dommages au bateau ou à un tiers.

Article 4.4 – Durée de stationnement

La durée de stationnement sur l’aire de carénage est limitée à 1 mois pour les bateaux titulaires d’un contrat.

5.2 Règlement de la cale de mise à l’eau

Article 4 – Conditions d’utilisation

Tout stationnement sur la cale est interdit sauf autorisation exceptionnelle.

5.3 Parkings :

Zones du parking du port de Roscoff-Bloscon

Zone 1

Plaisanciers abonnés : gratuit 24H/24H

Autres utilisateurs : paiement 7/7 jours – 8H / 11H30 – 14H30 / 17H30 – 22H30 / 8H

45 premières minutes gratuites – Tarif : 1€ / heure

Zone 2

Tous utilisateurs : paiement 7/7 jours – 24H/24H

45 premières minutes gratuites –

Tarif : 2€ / heure les 2 premières heures puis 3€ / heure.

Pour les Professionnels Plaisance enregistrés au bureau du port, en intervention de dépannage : gratuité le temps de l’intervention. Badge spécifique délivré au bureau du port.

Pour les commerçants des boutiques du port, gratuité conformément à leur contrat.

Zone 3

Plaisanciers abonnés : gratuité à la demande, badge spécifique délivré au bureau du port si besoin d’utilisation de la cale pour sortir leur bateau Autres utilisateurs : paiement 7/7 jours – 24/24H Paiement par carte bleue ou achat d’un badge au bureau du port (voir tarif portuaire)

Zone 4

Zone réservée aux locataires des ateliers professionnels et à leur clientèle. Portail d’accès à télécommande.

Zone 5

Zone gratuite tout public.

Zone 6

Zone gratuite tout public

Zone 7

Aire de carénage. Accès réservé aux plaisanciers dont le bateau est en carénage et aux professionnels plaisance en intervention.

Portail d’accès à télécommande.

Accès pontons

Accès libre pendant les horaires d’ouverture du bureau du port.

Accès par badge pour les plaisanciers abonnés et visiteurs en dehors des heures d’ouverture.

Les plaisanciers formulent les observations suivantes :

  • Une durée de stationnement sur l’aire de carénage limitée à un mois est beaucoup trop courte et ne permet pas de réaliser correctement les travaux hivernaux sur les bateaux ;
  • Plus on fait sécher les bateaux, moins ils subissent l’osmose ;
  • Les plaisanciers proposent de :
    • Faire en sorte de faire stationner davantage les bateaux sur l’aire de carénage
    • Pratiquer un tarif très dissuasif au-delà de 3 mois de stationnement (M.André POSTEC)
  • Exemple du port de plaisance de St Cast (gestionnaire CCI 22): tarif sur quelques jours à moitié prix juste pour antifouling par exemple
  • Utiliser les emplacements de parking voitures en hiver comme dans certains ports (M.CHARDRONNET)
  • Certains plaisanciers demandent que la durée de stationnement soit augmentée à 4 mois.

6. Tarifs 2015

M.Frederic BOCCOU indique que la proposition d’augmentation 2015 est de 1,8 % sur l’ensemble des tarifs, hors parkings et laverie.

M.Frederic BOCCOU précise également que l’ouverture du parking minute et accès gratuit est envisagé en basse saison (15 septembre – 15 mars). Cependant, en cas d’impératif ou de nécessité liés à des aspects de sécurité, la CCI de Morlaix se réserve le droit de rétablir le contrôle d’accès à ce parking en basse saison. Les plaisanciers estiment que l’augmentation ne devrait pas dépasser le taux d’inflation 2014.

Les plaisanciers trouvent également les tarifs de l’élévateur à bateaux sont trop élevés.

Jacques EDERN se dit surpris par cette proposition d’évolution de tarifs et indique qu’en tant que représentant du Conseil général du Finistère il votera contre cette augmentation au prochain conseil portuaire de Roscoff-Bloscon. Il espère que ce taux sera réexaminé avant le prochain conseil portuaire et rappelle que l’inflation est de 0,3 % sur les 12 dernier mois. Il ajoute que les années précédentes, il avait voté « pour » en raison des investissements et parce que l’augmentation proposée suivait l’inflation.

7. Questions diverses

7.1 Ponton brise-clapot

  • Certains plaisanciers estiment que le franc-bord du brise-clapot est trop bas, et qu’il convient de les modifier.
  • La CCI de Morlaix répond que la fonction du brise-clapot n’est pas de briser les houles longues et qu’il n’est pas envisagé de le changer ni de le rehausser.

7.2 Sanitaires

  • M.Gilles FILLION indique que les odeurs de toilettes, plus particulièrement à marée basse, sont désagréables pour les plaisanciers à l’arrivée au port et qu’ils nuisent à l’image du port,
  • M.Frederic BOCCOU précise qu’une des pompes est tombée en panne à cause de la présence de corps étrangers à l’installation et que celle-i a dû être démontée et réparée ;
  • Un plaisancier fait remarquer que ce type de sanitaires est très difficile à entretenir.

7.3 Activités sur le port

M.Gilles FILLION fait observer que le restaurant n’est toujours pas occupé et qu’il figure toutefois dans tous les programmes et supports de communication du port. Le bar essaie de pallier à cette problématique bien qu’il ne s’agisse pas d’un restaurant traditionnel.

M. Gilles SIMON explique que le restaurant a fait l’objet d’un appel à candidatures auquel tout entrepreneur peut répondre. Différents projets ont été étudiés, mais aucun candidat n’a donné de suite, invoquant une rentabilité économique incertaine.

La décision a donc été prise de réaliser des aménagements immobiliers intérieurs (mission confiée à l’architecte Olivier BAILLOT) pour un montant de 100 000 € afin de limiter les investissements du futur restaurateur.

Le contrat d’AOT simple et non pas à droits réels, sans propriété de fonds de commerce, peut faire hésiter les candidats.

En réponse à Charlotte GRESSET, Gilles SIMON explique le manque de candidats par la situation économique actuelle, par le caractère saisonnier des activités de plaisance.

Dans certains ports, les commerces fonctionnent de manière satisfaisante, mais il faut tenir compte de la taille de la Ville de Roscoff et de la situation un peu excentrée du port par rapport au centre-ville.

Jacques EDERN rappelle que l’étude de faisabilité de l’aménagement du port de 2002, indiquait que le port créerait une activité économique importante et indiquait une dépense prévisionnelle moyenne de 150 € par plaisancier par jour. La crise économique est installée et les investisseurs hésitent tant qu’il n’y a pas de reprise économique.

Des plaisanciers trouvent regrettable l’exposition de la terrasse : il est surprenant que l’architecte n’ait pas tenu compte des vents dominants.

La terrasse est d’une grande superficie mais toutefois mal exposée, il conviendrait d’installer des séparations et des auvents, et de boucher le « trou » entre les bâtiments « commerce » et la « maison de la plaisance ».

7.4 Zones de stationnement

  • Zone 2 : les plaisanciers estiment que 45 mn de gratuité est un délai trop court pour faire les allers-retours jusqu’aux bateaux et procéder au déchargement de ses affaires. Ils demandent à ce que cette durée soit revue à la hausse ;
  • Parking payant est dissuasif, et certains automobilistes se garent le long des trottoirs.

Les plaisanciers interrogent le Conseil général du Finistère pour savoir si leurs observations seront prises en compte suite à la réunion du CLUPIPP. Les plaisanciers s’interrogent également sur leur représentativité au conseil portuaire du port de Roscoff-Bloscon.

M.Erwan LE BARILLEC indique qu’en application du code des ports maritimes, le port de Roscoff-Bloscon et un port mixte pêche-commerce-plaisance, et que par conséquent les usagers du CLUPIP sont représentés par 2 membres titulaires et 2 membres suppléants au conseil portuaire.

Jacques EDERN espère que la CCI de Morlaix va relayer les observations des plaisanciers à la direction générale avec des mesures qui seront prises en Bureau.

Jacques EDERN affirme qu’il a toujours eu le sentiment que la CCI de Morlaix faisait au mieux et que le port de Roscoff-Bloscon figure parmi les mieux gérés sur les plans administratifs et financiers dans le Finistère.

La plaisance est venue s’ajouter au commerce et à la pêche, il n’est aisé de faire cohabiter les différentes activités et il estime qu’au bout d’un an et demi, le résultat est déjà satisfaisant.

M. Gilles FILLION reconnaît la bonne volonté de la CCI de Morlaix.

  • Zone 5 : M.FOGERON demande la création d’une brèche dans le terre-plein de la route qui descend au port pour permettre de tourner à gauche sans avoir à passer par le rond-point de la criée ;
  • Zone 3 : demande d’un usager de mise en place d’un portillon permettant d’accéder directement à la zone pêche. Philippe LE JANNOU explique que la décision a été prise de séparer la zone pêche de la plaisance. Par ailleurs, la zone est enclose afin d’éviter les vols et les dangers liés à la manutention et à la circulation des chariots élévateurs ;
  • Frédéric BOCCOU ajoute que la zone 3 est fermée en été pour limiter l’accès entre l’aire de carénage et les parkings, mais ouverte en hiver en enlevant les barrières, ce qui permet d’étendre la surface de carénage. Une réflexion est menée sur la pose d’une barrière mobile, mais avec accès réservé à l’usage de la plaisance.

Un plaisancier fait remarquer que l’accès routier initialement créé pour les activités commerce et pêche du port est obsolète depuis la création du bassin plaisance. Il souhaite que ces infrastructures soient revues.

Suite aux problèmes de coupures de courant l’hiver dernier (tempêtes), le portail d’accès au ponton est équipé d’une gâche à rupture qui s’ouvre automatiquement quand il n’y a plus de courant.

Un plaisancier indique qu’il est inconcevable que les parkings PMR soient payants. M.Gilles SIMON indique qu’il y a des emplacements PMR sur les parkings situés en zone 1 (gratuite pour les plaisanciers) et en zone 5 (gratuite pour tout le monde).

Jacques EDERN ajoute que les personnes à mobilité réduite ne revendiquent pas la gratuité, mais qu’il existe plutôt des emplacements et qu’ils soient disponibles pour elles en nombre suffisant.

7.5 Six questions de Mme Michèle LESAGE– Association UPRB

7.5.1 Moyens mis en œuvre sur la sécurité lors des prochaines tempêtes

Un plaisancier indique qu’un pieu du brise-clapot penche.

Frédéric BOCCOU indique que les tempêtes de l’hiver dernier, et notamment celle du 15 février, ont été exceptionnelles, avec des vents à 70-80 nœuds. Il estime malgré tout que le port a bien résisté au regard des dégâts constatés dans d’autres ports. Le pieu qui est actuellement endommagé sera réparé pour le début 2015. En ce qui concerne le ponton brise-clapot, il limite le clapot, mais pas le phénomène de houle longue. Il ajoute que les équipes veillent sur les installations suivant les conditions météorologiques.

7.5.2 –Les sanitaires sont souvent fermés

Frédéric BOCCOU confirme que les sanitaires Sud ont été fermés en début de saison en raison d’une panne de la pompe de relevage. Des objets divers ont été retrouvés dans les canalisations. Suite à une deuxième panne, les vannes ont été changées ainsi que les tuyaux de sortie, plus larges. Quant aux odeurs près de ces sanitaires, elles sont constatées surtout à marée basse car la pompe de relevage travaille davantage en période de basse mer. Un point positif : les sanitaires sont propres, les usagers sont unanimes sur qualité des prestations effectuées par le personnel de nettoyage.

7.5.3 Non fonctionnement de l’ascenseur PMR

Frédéric BOCCOU reconnaît que le problème est difficile à résoudre. L’entreprise de maintenance éprouve des difficultés à trouver les pièces détachées.

Gilles SIMON ajoute qu’il ne s’agit pas d’un ascenseur mais d’un élévateur, et un prototype, qui engendre beaucoup de problèmes de mise au point. Il confirme que 5 % ont été conservés sur le paiement du marché de travaux et que le solde ne sera versé qu’après la remise en service de l’élévateur.

7.5.4 Eclairage nocturne – sécurité

Un balisage a été mis en place sur les bornes des pontons. Il est envisagé d’éclairer la panne de distribution. Mais il faut également tenir compte des plaisanciers qui dorment dans leur bateau et ne pas provoquer trop de nuisances par un éclairage trop fort.

7.5.5 Sécurité des catways

Un catway a effectivement été endommagé. Il s’agissait d’un défaut de conception ou d’installation. Il a depuis été réparé.

Lors de la tempête du 15 février, le port a été fermé le soir, par sécurité.

Gilles SIMON précise que, toujours pour des raisons de sécurité, il avait été proposé aux plaisanciers passant la nuit dans leur bateau, d’être hébergé dans des hôtels à la charge de la CCI de Morlaix. Certains plaisanciers sollicités ont refusé cette proposition.

S’agissant toujours de la sécurité, il est fait observer que la margelle de la cale de mise à l’eau reste glissante car elle n’est pas bouchardée. Frédéric BOCCOU va étudier la question.

7.5.6 Tarifs 2015

Mme Michèle LESAGE s’interroge sur l’évolution proposée des tarifs, qu’elle juge excessive, au regard de l’inflation actuelle et des points restant à améliorer au port de plaisance.

7.6 Pompe à carburant

Un plaisancier fait remarquer que suite à un plein d’essence effectué au mois de juin 2013, le moteur serait tombé en panne à cause de la présence d’eau en provenance de la pompe (4 000 € de réparations). L’assurance du plaisancier ne veut pas prendre en compte au motif que la CCI de Morlaix n’est pas un organisme identifiable.

Frederic BOCCOU indique qu’il y a eu quelques problèmes techniques lors de l’installation de la pompe à carburant (ruptures de flexibles) et que le problème technique a été résolu. Une seule remarque a été formulée cette année mais les analyses réalisées avec prélèvement en fond de cuve se sont révélées négatives.

Gilles SIMON informe le plaisancier que sa compagnie d’assurance doit se mettre en relation avec la CCI de Morlaix, personne morale, pour examiner ce dommage et régler ce litige.

Jacques EDERN confirme que la CCI de Morlaix est bien identifiable et que le plaisancier doit mettre sa compagnie d’assurance en demeure de prendre contact avec la CCI de Morlaix qui transmettra le dossier à sa compagnie d’assurance.

Quant au coût du carburant, Frédéric BOCCOU informe qu’une marge de 7 % est appliquée sur le prix d’achat par la CCI de Morlaix. Le prix est resté constant depuis le début de la saison.

7.7 Planning de manutention

M.Frederic BOCCOU indique que planning « manutentions » est en place et consultable. M.Frederic BOCCOU précise que les réservations peuvent être prises en compte dès maintenant au bureau du port.

Il y a eu quelques difficultés dûs à la durée de stationnement des bateaux (3 mois) mais cela devrait se mettre en place avec la réduction de cette durée.

Suite à une demande d’un plaisancier, M.Jacques EDERN indique que le cahier des charges de la concession peut être consulté à la CCI de Morlaix ou au Conseil général du Finistère, et qu’une copie peut être adressée, sur simple demande, par mail.

Jacques EDERN informe par ailleurs le CLUPIPP que la gestion des ports départementaux a été confiée à différentes entités territoriales (communes, CCI, etc…) et que sur le Finistère les cahiers des charges des concessions portuaires sont différents, notamment sur les financements.

Une étude stratégique est actuellement en cours pour harmoniser les concessions sur l’ensemble du Département. Suite à cette étude des décisions seront prises début 2015 et communiquées lors des prochains conseils portuaires.

A Roscoff, co-existent deux ports départementaux, le port de Roscoff-Bloscon géré par la CCI de Morlaix (fin de concession en 2023) et le port de Roscoff Vieux-Port géré par la Ville de Roscoff (Vieux Port – fin de concession en 2020). La concession départementale du port de l’Ile de Batz se termine elle en octobre 2015.

Il est convenu que le compte-rendu sera diffusé aux plaisanciers et mis en ligne sur le site www.plaisanceenbaiedemorlaix.fr

Plus personne ne demandant plus la parole, Jacques EDERN remercie les participants et lève la séance.

Le Président du Conseil Portuaire Jacques EDERN

Conseil d’administration du 22 novembre 2014

La réunion a débuté à 11 heures

Présents :

  • Michèle LESAGE,
  • André CAROFF,
  • Jacques CREACH
  • Paul GUILLOU
  • Christian GUYADER
  • François POUPLARD

Excusés :

  • Jean Noël ROIGNANT
  • Georges OLLIVIER
  • Olivier PERON

La réunion débute par des explications sur la démission de Vincent CABIOCH du poste de vice-président et du CA.

1. Préparation de l’Assemblée Générale

La date prévue : le 10 janvier à 17 heures

Le lieu n’est pas encore défini : Une demande sera faite pour la salle de réunion du port de Bloscon, sinon une demande sera faite à la Mairie.

2. Renouvellement statutaire du tiers des membres du CA

 

Il y aura donc renouvellement statutaire du tiers des membres du CA, nous sommes actuellement 10 et deux membres démissionnent (Vincent et François). Il faudra donc un ou deux autres démissionnaires qui pourront se représenter et il sera fait appel à candidatures dans la convocation pour les deux places vacantes.

(L’élection d’un nouveau secrétaire et, éventuellement, d’un nouveau vice-président se fera une fois le nouveau CA constitué et après l’AG.)

3. Seront invités à cette AG

  • Par voie de presse, toute personne intéressée par le port de plaisance et notre association.
  • De manière plus spécifique :
  • La CCI en l’occurrence son Président Monsieur CHAPALAIN
  • Le Conseil Général en l’occurrence Monsieur EDERN
  • La Mairie de Roscoff.
  • La SNSM.
  • Les affaires Maritimes

Un temps de paroles pouvant être donné à ces différentes structures au cours de l’AG à leur demande.

4. L’AG sera l’occasion

  • Du rapport moral du Président.
  • Du rapport financier du Trésorier.
  • De l’évocation des projets de l’Association pour 2015.
  • Du renouvellement des adhésions pour les 60 membres déjà inscrits et pour toutes personnes intéressée.
  • Une liste des présents sera remplie et il sera donné à chacun un papier pour poser des questions écrites dans les questions diverses.

5. Divers sujets concernant le port ont aussi été évoqués dont certains seront à reprendre lors de l’AG

  • Rapport de la réunion du CLUPIPP.
  • Attente de la réunion du Conseil Portuaire.
  • Nouvelle demande d’un conseil des plaisanciers.
  • Le nombre d’adhérents à l’UPRB en comparaison aux autres associations du même type (Rapport de l’UNAN) n’est pas négligeable et notre représentativité avec plus de 10% des plaisanciers du port est tout à fait bonne. Il n’empêche qu’il faut poursuivre notre campagne d’adhésion en faisant ressortir les avantages d’être membre :
  • Force dans les démarches. (Entre autres sur les augmentations tarifaires du port qui ne sont pas acceptables en l’état : Matériel qui doit fonctionner en continu , les toilettes/l’ascenseur handicapé/la wifi)
  • Tenue au courant des évènements du port.
  • Participation aux animations du port.
  • Avantages commerciaux liés à la carte d’adhérent.
  • Des problèmes de fonctionnement du port :
    • Parking handicapés.
    • Structure portuaire qui ne correspond pas à ce qui a été annoncé (pas de véritable lieu de restauration, épicerie qui va fermer et de ce fait accueil des étrangers qui ne trouvent pas dans le port ce qui est annoncé)
    • Chariots de transport insuffisant en nombre.
    • Fermeture de l’eau sur la cale de mise à l’eau.
    • Vol dans le port.
    • Sécurité dans le port en cas de tempêtes et par fort coefficient  de marée
    • Pompe à carburant (voir problème signalé au CLUPIPP)
    • Sécurité des usagers (problème de l’ascenseur handicapé et  tout ce qui en découle en cas de problème sur un bateau ou sur le quai pour les personnes handicapées (voir pb soulevé au CLUPIPP)

6. Les projets 2015

  • Campagne d’adhésion à poursuivre.
  • Publicité « positive » de l’Association.
  • Réunion d’information organisée par l’Association avec ou sans les autorités portuaires.
  • Enquête sur la gestion financière de la plaisance dans le cadre du port de Bloscon.
  • Rencontres avec le Maître du port F.BOCCOU.

 La réunion se termine à 12 heures 45

Michèle LESAGE, Présidente

François POUPLARD, Secrétaire

Opération « TOUS EN BAIE », l’UPRB participe

Cette opération initiée entr’autre par Xavier Bourhis, consistait à faire découvrir la mer à des personnes qui n’avaient jamais ou peu navigué. Cette opération a eu lieu pendant le Trophée CCI. L’idée première : assister au départ, suivi de la course et arrivée. Le temps était superbe et la mer d’huile.

L’association UPRB a participé à cette opération

Nous avons pu inaugurer nos nouvelles banderoles. Merci à François Montfort, un de nos adhérents d’avoir « hébergé » l’une d’elles.

Un pot et un buffet dans les locaux des plaisanciers, Lors de la remise des prix et offert par la CCI a clos cette belle journée.

L'association UPRB a participé à l'opération TOUS EN BAIE

Ci-dessous un mot de Xavier Bourhis :

« Merci à tous pour votre participation pour cette première ! Bravo. Le bonheur des personnes embarquées se lisait dans leurs yeux sur le ponton! C’est top »

Xavier BOURHIS – Groupe Generali

Agence entreprise – Nautisme -Gestion privée –

Téléphone : 02.98.89.89.89, Le Dimanche 18 mai 2014 18h50, BOURHIS Xavier

xbourhis@agence.generali.fr

Conseil d’administration du 10 mai 2014

Roscoff, le 13 mai 2014 à 11h, Maison des Associations

Présents : Michèle LESAGE, Vincent CABIOCH, André CAROFF, Jean Noël ROIGNANT, Christian GUYADER, François POUPLARD, Paul GUILLOU, Georges OLLIVIER, Jacques CREACH.

Excusé : Olivier PERON

Etaient aussi présents de manière exceptionnelle 3 membres de l’UNAN Finistère : Dont Pierre BARBIER Vis-président.

1. Les adhérents

A ce jour il y a 50 inscrits, un nombre qui augmente régulièrement.

2. Les permanences au niveau du port

Elles sont sans doute une raison de cette augmentation. Elles ont aussi été l’occasion de rencontrer le président de la CCI, dans des conditions bien particulières.

Nous avions en effet sollicité pour ces permanences, la disposition d’une pièce dans les nouveaux locaux du port. Cela avait été accordé par F.BOCCOU , à la seule condition de la laisser en priorité aux remises de prix des régates du Yachtclub qui se font dans ces locaux.

La première permanence a eu lieu sans incident, c’est lors de la deuxième permanence que le président de la CCI (Mr CHAPALAIN) est venu en personne interrompre cette permanence en demandant à notre présidente de quitter ces locaux. Ses arguments principaux étant :

  • Le port est une structure privée.
  • Notre association n’est aucunement représentative des usagers du port.

Une rencontre, les jours suivants, dans des conditions moins « brutales » a confirmée la position de Mr CHAPALAIN sur les mêmes arguments, c’est-à-dire sans fondement légal.

C’est la raison pour laquelle, une aide a été demandée à l’UNAN qui a déjà participé à la rédaction de nombreux textes sur la législation maritime.

Les permanences ultérieures se sont déroulées sur les pontons à la rencontre des usagers et se sont passées sans incident.

3. Les conseils de l’UNAN dans cette situation

Répondent d’abord à nos questions :

a) Le port ne peut pas être une structure privée, même si la CCI est le principal financeur, le port est régit par le Code des Ports Maritimes, comme tous les ports. La CCI a une délégation de gestion et il faut absolument que l’on nous fournisse le « Contrat d’Affermage » qui explique cette délégation. Une demande avait déjà été faite, elle va être renouvelée.

b) Notre association est parfaitement légale et les autorités portuaires, si elles ne veulent pas la reconnaitre, ne peuvent pas l’interdire. Si notre association gène, c’est plutôt bon signe, car c’est un peu son rôle. Nous aurions pourtant souhaité, comme cela se passait au début, que ce soit plutôt par le biais d’une collaboration positive que soient obtenues des améliorations au niveau du port.

c) Cette « agression » envers notre association nous étonne, d’autant que la reconnaissance par la CCI et les autorités portuaires, paraissaient jusqu’à maintenant tout à fait claire. Nous nous posons donc des questions sur ce qui dans le contexte actuel, a pu déclencher une réaction aussi vive, surprenante voire  inadaptée de la part du Président de la CCI. Notre intention et les conseils de l’UNAN sont de rester très courtois, sans pour autant faire profil bas.

d) Nous devons donc rester vigilants à la légalité de nos actions et de celles du port. Pour cela, même si les représentants des plaisanciers au Conseil Portuaire, ne sont pas les représentants de l’association, il nous est tout à fait possible de leur pointer les questionnements que nous recueillons auprès des usagers.

e) Par rapport à cette légalité, nous redisons que la réunion annuelle du CLUPIPP, n’a pas eu lieu et que nos tentatives pour nous inscrire sur la liste constitutive (Ce qui est nécessaire pour être convoquer et participer) Usagers du Port de Roscoff Bloscon U.P.R.B Maison des Associations, 16 rue Yan’ D’argent, 29680 Roscoff uprb@ymail.com www.uprb.fr s’est soldé par un renvoi vers le Conseil Général, alors que cette liste doit être normalement tenue par les autorités portuaires elles?mêmes. Une nouvelle demande va être faite et nous vous dirons comment vous y inscrire.

f) On note dans l’ordre du jour du prochain Conseil Portuaire, l’absence de toute ligne budgétaire. Même si le conseil portuaire n’émet qu’un avis, celui?ci doit être légalement sollicité sur le budget. Nous nous proposons de demander le « Compte d’exploitation » du port, ce qui est normalement du domaine public.

4. Evènements

Dans cette situation notre association reste active et certaines activités sont prévues, auxquelles nous participerons : 1? Journée du 18 mai TOUS EN MER 2? Tour de France à la voile ou nous mettrons des bateaux à la disposition des journalistes pour cerner l’arrivée au plus près.

5. Les questions à poser pour le Conseil Portuaire

A -Demander les comptes et le compte d’exploitation du port

B -Règlement du port

C -Article 621/3 à mentionner concernant la création d’une section permanente de plaisance

D – Places minute pour les handicapés ce qui n’est pas normal.

E – Fonctionnement de l’ascenseur

6. Banderoles

Des banderoles au nom de l’association sont réalisées, elles seront mises sur les bateaux de l’association qui participent aux manifestations.

Des cartes d’adhérents (simples) seront réalisées, ne serait-ce que pour pouvoir solliciter les réductions que certains commerçants proposent aux membres. (COOP de Roscoff)

7. Actions prévues

D’ici la fin du mois de juin : Outre celles déjà notées dans ce texte :

Faire sans relâche, les we, le tour des pontons et solliciter les gens pour qu’ils adhèrent et nous fasse part des problèmes qu’ils rencontrent. Il est certain que notre crédibilité est liée au nombre d’adhérents : Nous vous engageons donc à solliciter votre entourage.

8. Questions diverses

1 – On rapporte que s’il avait été dit dans un précédent rapport que les coups de vent de sud avaient été plutôt bien supportés par le port, ce n’a pas toujours été le cas.

  • Accessibilité dangereuse au dernier ponton.
  • Catway à la limite de la rupture.(le catway B19 a été arraché et consolidé après la tempête du 14/02/14)
  • Crevaison de semi-rigides, par accrochage sous le boudin de protection (8 bateaux). On est étonné que l’assurance qui est sollicitée dans ce cas soit celle du propriétaire du bateau. Certes l’article 14 du règlement général d’exploitation semble couvrir la responsabilité du port, mais il ne faut pas hésiter à conseiller à votre assureur de discuter ce point.

2 – Le problème de la facturation de l’électricité reste à l’ordre du jour. Si vous êtes un consommateur régulier, il vaut mieux demander l’attribution d’une prise personnelle et d’y mettre un cadenas quand elle n’est pas en service, pour avoir une facturation juste. Tous les autres cas sont discutables.

3 – D’autres problèmes électriques semblent aussi exister sur les pontons et qui pourraient avoir des conséquences sur le système électrique des bateaux : Problème sur le courant de desserte ? Surtension ? L’avis d’un expert est demandé.

4 – Vérifiez vos anodes, certains constatent une usure anormale.

  • a) Courant jusqu’à 6 volts
  • b) Vérifier si problème de courant des lignes électriques
  • c) Un plaisancier doit changer 6 anodes et 2 alternateurs alors qu’ils ont à  peine 3 mois

5 – Enfin on signale toujours, le non fonctionnement de l’ascenseur, le fonctionnement discontinue des toilettes de pontons…

6 ? Réunion de l’UNAN le 14 mai à laquelle nous participerons

La séance est levée à 13 heures 15

Michèle LESAGE, Présidente

François POUPLARD, Secrétaire

Assemblée Générale de l’UNAN 29 du 22 mars 2014

Châteaulin, le 22 Mars 2014

Etaient représentées, les associations de :

  • Brest (Moulin Blanc et Château) : APMB (Amicale des Plaisanciers des Marinas de Brest) – Richard Tanguy, président – Alain Chomard, ancien président, Pierre BARBIER, vice-président de l’UNAN 29
  • Camaret : (Association Camaret Plaisance) – Jean Claude Derrien
  • Concarneau : AUPPC (Association des Usagers du Port de Plaisance de Concarneau) – Michel Sans, Christian Poulain et Luc Chaperon
  • Crozon-Morgat : APM (Association des Plaisanciers de Morgat) – Pierre Loïc Le Guet
  • Le Tinduff : APPT (Association des Plaisanciers du Port du Tinduff) – Bernard Mahéo
  • Roscoff : UPRB (Usagers du Port de Roscoff Bloscon) – François Pouplard
  • Sainte Marine : APSM (Association des Plaisanciers de Ste Marine) – Laurent Buzit et René Le Jeune, secrétaire de l’UNAN 29

Invité : Pierre Molinard, ancien président de l’UNAN 29

Absents excusés : l’ANPLF (Association Nautique de Port la Forêt) et l’APPC (Association des Plaisanciers du Pont de Cornouaille)

En l’absence de Jean François l’Ollivier, président de l’UNAN 29 et de Serge Caron, trésorier, Pierre Barbier, vice président, ouvre la séance à 10 heures 30.

Il assurera l’intérim de la présidence pendant l’indisponibilité de JF L’Ollivier.

Il remercie les représentants des associations présentes et salue l’arrivée de l’Asso de Roscoff, nouvelle adhérente.

Après un tour de table de présentation des participants, le vice-président rappelle brièvement l’historique de l’UNAN France et de l’UNAN 29 et les acquis dont les plaisanciers lui sont redevables :

  • elle est l’interlocutrice des pouvoirs publics, pour ce qui concerne la sécurité, la pêche, la réglementation,
  • elle siège au Conseil National Supérieur de la Navigation de Plaisance,
  • on lui doit la diffusion en boucle du bulletin météo par VHF, l’aménagement des dates de péremption des engins de survie et des feux de détresse,
  • elle est partenaire des services d’hydrographie, de l’AFNOR et de la SNSM,
  • elle est concernée par tout ce qui touche à l’environnement, à la réglementation et à la pêche en
    mer,
  • elle peut procurer une assistance juridique et éventuellement financière aux associations qui en manifestent le besoin.

A titre d’info, des propositions d’assurances nautiques négociées par l’UNAN sont disponibles auprès de l’AMTM (Assurances Maritimes et Transports Mader). Contact Melle Laure Allochon, 05 46 41 97 67 – laure.allochon@mader.fr

L’UNAN France va être mobilisée par de nombreux thèmes

Sécurité

Révision de la division 240. A ce titre, L’UNAN participe aux réunions du CSNP et s’efforce de limiter la tendance à l’alourdissement des mesures de sécurité obligatoires. Les comptes-rendus de séance sont consultables sur le site.

Charte pêche de loisir

Mise en place de la déclaration obligatoire et gratuite ? Nous devons rester vigilants car un permis de pêche en mer payant se profile à l’horizon.

Ports et mouillages

Surveillance du respect des dispositifs réglementaires (CLUP, CLUPIP, conseils portuaires, transparence des budgets et redevances et des listes d’attente, etc.

Quelques rappels de droit

Rôle de la CADA, accès au tribunal administratif, à la Chambre Régionale des comptes.

Le nouveau mode de calcul de la taxe foncière

Applicable à la plaisance à compter de 2015 ce nouveau mode de calcul pourrait générer une augmentation, mais pas aussi catastrophique que certains le craignaient.

L’environnement

Sa préservation doit faire partie des préoccupations du plaisancier. Il faut cependant être vigilant quant aux réglementations qui risquent de remettre en cause la liberté de navigation et de mouillage.

Une collaboration avec les fédérations signataires de la charte concernant la pêche et la plaisance est poursuivie dans cet état d’esprit.

Le Ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’Energie, en écho à des observations de la Cour des Comptes, envisage une simplification des procédures administratives d’enregistrement des navires de plaisance.

SHOM

A noter une forte hausse du prix des cartes « papier ».

Les ZMEL

Le mémento sur les ZMEL ( Zones de Mouillage et d’Equipements Légers) a été mis à jour. Le chapitre sur le renouvellement des AOT (Autorisation d’Occupation Temporaire) n’est pas « calé » tant que les dispositions découlant de l’installation des zones « Natura 2000 » ne sont pas connues.

Les adhérents

Corse, Provence, Golfe du Lion, Landes/Pyrénées atlantiques, Gironde, Charente maritime, Vendée, Loire-Atlantique, Morbihan, Finistère, Ille et Vilaine/Côtes d’Armor, Nord/Pas de Calais.

CCIF (Club de Croisière d’Ile de France)

Kayaks de mer.

ACOMM (Association des Capitaines et Officiers de la Marine Marchande, qui vient de fusionner avec l’association des anciens élèves de l’Ecole Nationale Supérieure Maritime.

L’UNAN 29

Elle compte environ un millier d’adhérents, répartis dans neuf associations, dont l’UPRB (Usagers du Port de Roscoff Bloscon) qui est venue nous rejoindre en début d’année 2014.

Elle est membre du Conseil d’Administration de NEF (Nautisme en Finistère) et du Collège plaisance.

Elle siège dans le Collège Plaisance.

Elle participe aux différentes commissions de l’UNAN France : information nautique, juridique, normalisation.

Elle assure la liaison avec les services départementaux et régionaux (Etat, DDTM, Conseil général et régional, CROSS, SNSM, comité des Pêche, etc.)

Elle représente les plaisanciers dans la gestion des aires marines protégées.

Bernard MAHEO rend compte ensuite de l’activité des différentes structures au sein desquelles, il représente l’UNAN 29

Partage de l’espace littoral

La Gestion Intégrée de la Zone Côtière (GIZC).

Le concept GIZC apporte un changement dans les pratiques. Il nécessite une vision unique et cohérente de la terre et de la mer, ainsi que l’interaction entre toutes les composantes du territoire.

Il sollicite une approche des logiques de projet et de partenariat, et l’association des acteurs concernés dans un processus participatif.

Devant la complexité à appréhender l’ensemble des enjeux et des fonctionnements du littoral, la démarche de gestion intégrée de la zone côtière est apparue comme une opportunité de travailler spécifiquement sur cet espace en associant tous les acteurs concernés. La GIZC est aussi un outil de gestion en dehors des temps de conflit, qui permet de travailler sereinement à l’avenir de la zone côtière en évolution.

Tout le littoral breton sera couvert par la démarche GIZC en 2014.

La gestion du littoral est en enjeu fort. Le financement provient de fonds européens.

À titre d’exemple, quelques items retenus :

  • Concilier loi littoral et plaisance ;
  • Contraintes réglementaires ;
  • Qualité de l’eau ;
  • Organisation du carénage ;
  • Cales de carénage – pollution actuelle et traitement ;
  • La place pour les professionnels dans les ports ;
  • Aménagements à terre – SCOT – PLU ;
  • Amélioration de la qualité du milieu naturel afin de maintenir toutes les activités marines liées à la pêche ;
  • Balisage des parcs induisant une insécurité pour la navigation.

Programme LIFE – Pêche à pied

L’agence des Aires Marines Protégées (AAMP) a déposé auprès de l’Union Européenne un projet LIFE + Environnement « Expérimentation pour une gestion durable et  oncertée de la pêche à pied récréative.

Ce projet a été retenu. Brest Métropole Océane (BMO) est bénéficiaire associé de ce programme pour le site pilote de la rade de Brest en partenariat avec le Parc Naturel Régional d’Armorique.

Ce programme se déroule du 1er juillet 2013 et 30 septembre 2017.

Le comité local de concertation a pour but de mettre en relations les acteurs locaux de la pêche à pied de loisirs afin d’établir des plans d’actions s’inscrivant dans le cadre du programme LIFE.

Les objectifs sont les suivants :

  • mise au point de protocoles;
  • mieux comprendre les pratiques et les pratiquants;
  • évaluation des pratiques;
  • actions de communication et de diffusion;
  • évaluation des actions;
  • effectuer des comptages;
  • sensibiliser.

11 plans d’actions locaux devraient ainsi être mis en œuvre.

Aucune précision n’a été donnée en ce qui concerne le budget consacré à ce programme. Il faut bien voir cependant que les Aires Marines Protégées disposent de moyens financiers a priori non négligeables.

Des bénévoles ont été sollicités pour assurer les comptages (de pêcheurs à pied, des prises etc.) et l’information des pêcheurs. Ces bénévoles (seront-ils nombreux ? On peut en douter) devraient recevoir une formation sur le tas (méthode de recueil des informations, comment procéder). Les premières actions se dérouleront le 2 mars 2014 et 10 septembre 2014 lors des « grandes marées ».

Natura 2000

L’application de la charte « Natura 2000 » pour la partie concernant la rade de Brest a été prise en charge par le Parc naturel régional d’Armorique (PNRA). Il faut bien voir cependant que les thèmes valables pour ce site devraient l’être également pour les autres zones Natura 2000 du Finistère.

Cette application se décline en plusieurs actions.

À titre d’exemple :

  • Conserver les zones de prés-salés les plus riches et fonctionnelles en luttant contre la spartine alterniflore ;
  • Soutenir et développer les actions globales de communication et de sensibilisation
    favorables au patrimoine naturel ;
  • Maîtriser l’impact de la pression des activités touristiques et de loisir non encadrées sur les habitats et les espèces d’intérêt communautaire ;
  • Encourager les pratiques professionnelles respectueuses sur les habitats marins à forte valeur patrimoniale ;

Il ne s’agit ici que de quelques exemples. D’autres actions seront développées. Elles concerneront également les espèces animales, en particulier les oiseaux.

L’objectif peut être ainsi résumé : « rechercher une comptabilité optimale entre la conservation du patrimoine naturel et le maintien des activités humaines traditionnelles ».

Tout laisse à penser que l’activité « plaisance » est bien concernée. Il existe une réelle interaction entre la GIZC, le programme LIFE et NATURA 2000.

Commission « Balisage »

Ce sujet est évoqué depuis de nombreuses années par l’UNAN auprès du CSNPSN.

Pour le Finistère, bien que cet aspect soit évoqué régulièrement lors des réunions des commissions cultures marines, une seule réunion spécifique s’est déroulée en 2013. Les dispositions réglementaires ont été rappelées.

Si pour le Finistère nord la mise en place ne semble pas soulever de questions particulières, en revanche, pour le Finistère Sud les échanges ont très clairement fait ressortir des différences d’approche et d’analyse de la part des professionnels. Qui devra supporter le coût des installations, quelle est la forme de marquage qu’il conviendrait d’adopter ?

Il est loisible de penser, dans ces conditions, que d’autres réunions seront nécessaires pour parvenir à ce balisage.

Session d’information/formation

Bernard MAHEO indique qu’il s’est rendu, en compagnie de Pierre Barbier, à Loctudy, à la demande de l’association locale des plaisanciers, pour expliciter aux représentants des associations présentes, les notions de budget du port, de gestion portuaire (CLUP, CLUPIP, Conseil Portuaire, etc.).

A cette occasion, il a été rappelé que les membres du conseil portuaire notamment des ports multiactivités peuvent demander la création de d’une commission « plaisance » pour aborder les thèmes propres à la plaisance en amont du conseil portuaire. Cette possibilité est prévue par le CPM (Code des Ports Maritimes).

Cette opération peut être renouvelée sur demande au profit de toute association adhérente (ou de toute association candidate à l’adhésion !)

Le rapport moral d’activités est adopté à l’unanimité

RAPPORT FINANCIER

Il est présenté par Pierre Barbier, en l’absence du trésorier, Serge Caron.

  • Recettes: 4.678,44 € (dont 2.488,24 € en report à nouveau 2012)
  • Dépenses : 2.089,71 €
  • Solde : 2.588,73 €

Le détail du budget figure en pièce jointe.

Le bilan financier est adopté à l’unanimité

Les projets 2014

Festival des trois écluses

L’APMB (Amicale des Plaisanciers des Marinas de Brest) partenaire du Festival des Trois Ecluses invite les adhérents de l’UNAN 29 à participer nombreux à la traditionnelle remontée de l’Aulne ainsi qu’aux festivités qui se dérouleront comme d’habitude à Châteaulin (Port Launay) pendant le long week-end de l’Ascension (du 29 mai au 31 mai 2014). Pour plus de renseignements, consulter le site www.festivaldes3ecluses.net ou téléphoner à Serge CARON, administrateur de l’APMB au 06 66 19 37 29.

Etude sur le plancton en rade Brest

IFREMER, membre du RIEM (Réseau International des Eco-Explorateurs de la Mer) a sollicité l’APMB (Amicale des plaisanciers des Marinas de Brest) pour rechercher des plaisanciers disposés à participer à une étude sur le plancton dans la rade de Brest. Alain Chomard précise que toutes les associations de plaisanciers de la rade de Brest pourraient utilement se joindre à l’APMB pour répondre à cette sollicitation. L’APMB pourra donner plus de précisions le moment venu sur l’organisation pratique de cette action.

Projet de rapprochement avec les autres UNAN bretonnes

L’assemblée donne mandat au bureau pour initier des contacts avec les UNAN 56 et 22/35. A noter que les départements des Côtes d’Armor et d’Ille et Vilaine se sont récemment regroupés pour adhérer collectivement à l’UNAN. Le moment paraît donc venu de réfléchir à terme à la fusion des quatre départements bretons au sein d’une UNAN régionale, à l’instar des UNAN régionales méditerranéennes. Le but serait de mieux marquer notre identité bretonne commune, de mutualiser nos moyens humains et matériels et de pouvoir être reconnu comme interlocuteur par les différentes structures organisées elles-mêmes en Région telle que l’APPB (Association des Ports de Plaisance de Bretagne).

Campagne d’adhésion

Selon le principe que la pérennité d’une association repose notamment sur son développement, il est donné mandat au bureau de continuer et d’accentuer la campagne d’adhésion de nouvelles associations finistériennes de plaisanciers.

Chaque association actuellement adhérente est invitée à faire la promotion de l’UNAN auprès des associations de plaisanciers de son secteur et à leur proposer d’adhérer.

Fusion UNAN et FNPPSF

A la question posée sur l’opportunité d’envisager à terme la fusion de l’UNAN et la FNPPSF, comme on l’entend parfois, il est répondu que ce projet n’est pas actuellement à l’ordre du jour, les arguments en faveur de cette fusion étant parfaitement recevables par ailleurs.

Communication

Certains adhérents font observer que la diffusion des infos et la communication au sein de l’UNAN 29 sont insuffisantes et qu’il serait pertinent, en conséquence, de créer un site web ou un blog. Une réflexion sera menée par le bureau, étant entendu que la limite à laquelle on se heurte est celle des moyens humains disponibles pour faire vivre un site. Dans l’immédiat, la diffusion des informations par message électronique sera privilégiée à charge pour chaque association de répercuter, si elle le souhaite, à ses propres adhérents.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 13 heures.

Un repas convivial réunit ensuite les participants.

Conseil d’administration du 15 mars 2014

L’ensemble du CA moins une personne étant présent le Corum est atteint et la réunion débute à 11 h 15.

La Présidente Michèle LESAGE refait l’historique des évènements depuis sa nomination en reprenant les réunions de Bureau et de CA précédentes. Les actions que nous y avions envisagées ont été mise en œuvre :

  • En ce qui concerne les inscriptions à l’association elles sont conséquentes avec les rappels qui ont été envoyés soit aux personnes ayant été présentes à la création de l’UPRB mais qui n’avaient pas adhéré, soit à ceux qui avaient pris une adhésion l’an dernier mais ne l’avait pas encore renouvelée.

A ce jour nous sommes 35 adhérents.

Michèle LESAGE fait ensuite le rapport de la réunion que nous avons eu avec les autorités portuaires et souligne en commentaire le caractère chaleureux de cette rencontre et l’esprit de coopération que nous avons manifesté, ce qui ne nous empêche pas de rester vigilant.

  • Pour les utilisateurs de la cale il n’y aura pas de contrôle sur l’utilisation de la même carte par plusieurs personnes, on m’a aussi dit que les tarifs étaient les mêmes pour toutes les catégories de bateaux.
  • Pour le parking minute, on devrait avoir normalement le temps d’aller charger son bateau puis de revenir pour garer sa voiture dans les parkings standards. Il y aura sur ce parking 2 places réservées aux handicapés qui seront gratuites sur 30 places de dépose minute. (Est-ce suffisant ? Y aura-t-il d’autres places handicapées nous nous proposons de creuser cette question.
  • Il a aussi été évoqué les dégâts des tempêtes de cet hiver, la discussion que j’ai pu avoir après avec Frédéric BOCCOU montre que le risque est reconnu et qu’une étude est actuellement en cours.

Des actions de l’Association ont été envisagées pour faire connaitre l’Association :

a) Mise au point de permanences sur le port à partir d’avril dans un local qui nous sera fourni au niveau du bâtiment plaisance : les 19-20 et 26-27 avril 10h-12h 15-18h et 3-4 et 10-11 mai.

b) Contacts maximum avec les autres plaisancier sur le port et dans d’autres manifestations

c) Dès que des locaux seront disponibles nous seront en mesure d’organiser des réunions d’information en contactant l’ensemble des usagers du port.

d) Défendre les thèmes qui nous semblent important et sensibles:

  • a. Dans le cadre de la finition des travaux, la question des parkings.
  • b. Les structures pour handicapés.
  • c. A plus long terme, la salubrité et l’environnement dans et autour du port

2/ Nous avons décidé d’adhérer à l’UNAN.

Michèle LESAGE, Présidente

François POUPLARD, Secrétaire

Le conseil d'administration s'est réuni pour nommer Michèle Lesage à la présidence.

Une présidente pour les usagers du port Roscoff-Bloscon – Ouest France

Retrouvez l’original de cet article sur ouest-france.fr.

En 2013, avec l’ouverture du volet maritime du port de plaisance à Roscoff-Bloscon, les usagers ont souhaité se fédérer pour défendre leurs intérêts et faire valoir leurs droits.

Plusieurs réunions, avec une centaine d’usagers présents, étaient à l’origine de l’association UPRB, pour usagers du port de Roscoff-Bloscon, indépendante des structures associatives roscovites déjà existantes.

Paul Guillou, président, a conduit des démarches en cours d’année, représentant 47 adhérents, inscrits en 2013 et sept membres comptabilisés pour 2014. Samedi, à l’issue de l’assemblée générale, il a remis sa démission, pour raisons personnelles, mais demeure au sein du conseil d’administration. Il est remplacé par Michèle Lesage.

Une permanence sur le port

L’assemblé a traité des problèmes de fonctionnement du port comme le retard des travaux et les défectuosités constatées : WC, ascenseur pour personnes à mobilité réduite, fermeture de la porte d’accès aux pontons, carte d’accès, aire de dépôt des chariots prévue et non réalisée, retard des locaux utilisables par l’association. Le développement des algues sur les pontons, mais aussi sur les moteurs, a été évoqué ainsi que l’envasement.

Une permanence sera assurée sur le port au cours du prochain semestre (entre mai et août) afin d’aider les plaisanciers dans leurs démarches, leurs interrogations et leur fournir toute l’aide demandée dans la mesure des possibilités (doléances, suggestions.)

Le bureau : présidente, Michèle Lesage ; vice-président, Vincent Cabioch ; trésorier, Jean-Noël Roignant ; trésorier adjoint, André Caroff ; secrétaire, François Pouplard ; secrétaire adjoint, Christian Guyader.

Contact. uprb@ymail.com

Un nouveau bureau a été constitué, à la suite de la démission de Paul Guillou à la présidence de l'UPRB. Président, Michèle Lesage ; vice-président, Vincent Cabioch : trésorier, Jean-Noël Roignant ; secrétaire, François Pouplard ; secrétaire adjoint, Christian Guyader.

L’UPRB représentative des usagers – Le Télégramme (2014)

Retrouvez l’article original sur letelegramme.fr.

L‘association UPRB (Usagers plaisanciers du port de Roscoff-Bloscon) a tenu, samedi dernier, son assemblée générale, présidée par Paul Guillou, en présence d’une trentaine de personnes sur ses 54 adhérents.

Des contacts satisfaisants

Malgré des débuts difficiles, le président s’est félicité des contacts avec les autorités du port de plaisance et de la qualité de l’accueil et de la gestion au quotidien, même si différents problèmes étaient liés aux retards dans l’achèvement des travaux (sanitaires, ascenseur handicapés, disponibilité des locaux, station de carburant, carte d’accès aux pontons, par exemple). Le développement des algues sur les pontons, mais aussi sur les moteurs, a été évoqué, ainsi que l’envasement et la présence fréquente de gazole à la surface de l’eau, mais a été notée avec satisfaction la fiabilité du port qui n’a pas subi de conséquences fâcheuses lors des forts coups de vent de sud, comme on pouvait le craindre.

Plusieurs missions

Le président a réaffirmé que le rôle de l’UPRB est, notamment, de faire respecter la loi (la réunion du Clupipp n’a pas eu lieu) et de se faire l’écho des desiderata des usagers, avec lesquels elle souhaite développer la communication, en assurant des permanences sur le port de plaisance (entre mai et août), afin d’aider les plaisanciers dans leurs démarches, de répondre à leurs interrogations et de leur fournir toute l’aide demandée.Par ailleurs, l’UPRB entend se mobiliser pour apporter son concours à la CCI, en fonction de ses capacités lors des événements qu’elle organisera.

Conseil d’administration du 11 janvier 2014

Conseil d’administration qui a précédé l’assemblée générale du 11 janvier 2014. La réunion débute à 16h.

Etaient présents :

  • P.GUILLOU
  • V.CABIOCH
  • J.CREACH
  • F.POUPLARD
  • J.N.ROIGNANT
  • M.LESAGE

Etaient excusés :

  • A.CAROFF
  • G.OLLIVIER
  • O.PERON

Etaient absents :

  • C.AUTRET
  • M.POULIQUEN
  • F.MERLIN
  • A.CHARDRONNET
  • J.P.WRZESIAK

Les 5 absents n’ayant pas justifié de leur absence sont donc sortants et de ce fait démissionnaires. Ils pourront néanmoins se représenter lors de l’AG qui suivra.

1. Quatre pouvoirs ont été donnés

  • G.OLLIVIER (CA/AG) et O.PERON (CA/AG)
  • J.LELEU (AG) et H.PAUL (AG)

2. Compte rendu de la trésorerie

  • 905 euros de recettes : 47 adhérents à 15 euros + 200 euros de subventions
  • Dépense = 334.62 EUROS
  • Résultat net = 570.38 EUROS

3. Point sur CA/AG/réunions bureau pour 2013

  • AG le 20/11/2012
  • CA le 14/12/2012, le 7/02/2013, le 27/03/2013, le 18/10/2013.
  • Réunion bureau LE 19/12/2012
  • Action sur le port : 13/07/2013

4. Devenir de l’association

  • Faire des courriers à Mr CHAPALIN pour proposer l’aide de l’association lors des futures manifestations
  • Faire des permanences sur le port entre mai et août 2014
  • Appel à cotisation pour 2014 à tous les usagers du port
  • Démission de P.GUILLOU, Président de l’UPRB

P. GUILLOU, Président

M. LESAGE, Secrétaire

Assemblée Générale du 11 janvier 2014

La réunion est ouverte à 17 h 15 à l’Espace Mathurin Meheut et 34 personnes sont présentes.

1. Pour le rapport financier

Le président Paul GUILLOU donne la parole au trésorier.

  • La présentation du bilan montre qu’il est positif et le trésorier obtient son quitus.
  • L’Association comporte actuellement 47 membres pour 2013, les 7 inscriptions tardives de 2013 seront comptés pour 2014 soit 54 membres.

2. Le rapport moral du Président

Notre association, créée il y a un an, a vécu une année plutôt difficile et hésitante.

Et sans chercher d’excuses, mon état de santé en 2013 y a été pour beaucoup et j’en suis désolé. Nous avons toutefois œuvré pour faire avancer les problèmes et obtenus quelques résultats positifs auprès des instances dirigeantes du port.

Par exemple, suite à notre entretien avec M Boccou (le chef du port) il y eu pas mal de point positif comme vous avez pu le constater dans notre compte rendu, par contre les demandes de réductions ou concernant les prix pratiqués ont toutes reçu des réponses négatives.

Il semble toutefois indispensable de repartir sur une activité plus dynamique.

Et il faudrait pour cela une implication plus importante de chacun des membres de l’association. Afin de redynamiser l’activité, j’ai essayé de trouver des réponses auprès des autres associations mais je n’ai pas trouvé de solutions satisfaisantes.

En effet les différentes assos qui sont à l’origine de la création de l’UPRB sont ici présentent et également représentées au conseil d’administration, et je les en remercie mais il ne faut pas oublier qu’il y a aussi une majorité des adhérents qui ne font partie d’aucune association autre que l’UPRB et que nous sommes aussi leur représentant auprès des instances dirigeantes du port de plaisance. En effet aujourd’hui 70 pour cent des membres de L’UPRB ne font partie d’aucune autre association et seulement 30 pour cent de nos adhérents déclarent faire partis de 5 autres organismes associatifs. (APC, APPSP, PSL, RC, YCR)

L’UPRB se doit pour moi d’être représentative de tous les usagers du port, que ces derniers fassent partie d’un autre organisme associatif ou pas.

Et c’est aussi pourquoi je pense que notre association, afin de ne subir aucune pression d’aucune part se doit de rester indépendante.

Il nous faut donc trouver une solution parmi les membres actuels pour dynamiser notre avenir.

Je pense que l’UPRB a un bon potentiel et que les futurs locaux ainsi que les panneaux d’affichages et les boites aux lettres vont contribuer à facilités les contacts et la vie active de notre association.

3. Les questions diverses

Sont ensuite abordés avec l’assemblé qui déplore toujours le retard des travaux, les problèmes de fonctionnement du port et les défectuosités constatés cette année :

  • WC, ascenseur handicapés, fermeture de la porte d’accès aux pontons, carte d’accès, aire de dépôt des chariots prévue et non réalisée, retard des locaux utilisables par l’association.
  • Certains ont eu des problèmes avec l’essence du port, mais ils semblent peu nombreux.
  • Le développement des algues sur les pontons, mais aussi sur les moteurs, est évoqué ainsi que l’envasement du port.
  • Les nombreuses traces de Gasoil à la surface de l’eau dans le port.
  • Le rôle de l’asso est de faire respecter la légalité (à noter que la réunion du CLUPIPP n’a pas eu lieu)
  • Permanence à assurer sur le port de plaisance au cours du prochain semestre (entre mai et août) afin d’aider les plaisanciers dans leurs démarches, leurs interrogations et leur fournir toute l’aide demandée dans la mesure de nos possibilités (doléances, suggestions…)
  • La participation de l’UPRB pour les festivités du port (se rapprocher de la CCI et associations en place).
  • Contacter l’UNBM référente en matière d’associations.
  • Une inquiétude est soulevée par un possible retard des possibilités de sortie de l’eau sur berre mobile.
  • Les usagers du port notent cependant la qualité d’accueil et de gestion l’équipe du port.
  • Nous notons aussi l’absence de gros dégâts malgré de forts coups de vent de sud que nous redoutions.
  • L’association rappelle cependant aux usagers l’importance d’un bon amarrage et de sa surveillance.

4. Désignation du tiers sortant et élection du Conseil d’Administration

Dans le fonctionnement propre de notre association le renouvellement du CA est réalisé par la sortie des adhérents dont l’absence n’est pas motivée au CA de ce jour :

  • C.AUTRET, M.POULIQUEN, JP.WRZESIACK, F.MERLIN, A.CHARDRONNET, qui peuvent selon les statuts se représenter.

La sollicitation de nouveaux membres du CA ne recueille que la candidature de Christian GUYADER qui est donc retenue pour faire partie du CA en compagnie de : M.LESAGE, P.GUILLOU, A.CAROFF, V.CABIOCH, G.OLLIVIER, J.CREACH, O.PERON, F.POUPLARD, J.N.ROIGNANT.

  • Un nouveau bureau sera donc constitué en sachant que Paul GUILLOU ne se représente pas comme président mais désire rester membre du CA.

5. Prévision des activités 2014.

Pour l’année à venir l’UPRB se propose un certain nombre de points forts :

  • Perfectionner et majorer la communication entre le bureau et les membres.
  • Rencontrer plus régulièrement les structures gestionnaires du port.
  • Proposer notre participation aux évènements du port.
  • Favoriser l’information sur notre association, par l’envoie d’un bulletin par les gestionnaires du port, ce qui se fait dans d’autres ports, en tenant des permanences l’été sur le port.
  • Prendre contact avec les autres associations nautiques, afin de mieux gérer les domaines de chacun et les points où nous devons être en cohérence.

La réunion a pris fin à 18 h et a été clôturée par un pot de l’amitié.

Michèle Lesage, Président

François Pouplard, Secrétaire

PS : A l’issue de l’AG le nouveau conseil d’administration s’est retiré afin de créer un nouveau bureau qui est approuvé à l’unanimité et se constitue comme suit:

  • Présidente : Michèle Lesage
  • Vice-Président : Vincent Cabioch
  • Trésorier : Jean Noël Roignant
  • Trésorier adjoint : André Caroff
  • Secrétaire : François Pouplard
  • Secrétaire adjoint : Christian Guyader