• 06 87 24 95 06

Archive mensuellemai 2014

Opération « TOUS EN BAIE », l’UPRB participe

Cette opération initiée entr’autre par Xavier Bourhis, consistait à faire découvrir la mer à des personnes qui n’avaient jamais ou peu navigué. Cette opération a eu lieu pendant le Trophée CCI. L’idée première : assister au départ, suivi de la course et arrivée. Le temps était superbe et la mer d’huile.

L’association UPRB a participé à cette opération

Nous avons pu inaugurer nos nouvelles banderoles. Merci à François Montfort, un de nos adhérents d’avoir « hébergé » l’une d’elles.

Un pot et un buffet dans les locaux des plaisanciers, Lors de la remise des prix et offert par la CCI a clos cette belle journée.

L'association UPRB a participé à l'opération TOUS EN BAIE

Ci-dessous un mot de Xavier Bourhis :

« Merci à tous pour votre participation pour cette première ! Bravo. Le bonheur des personnes embarquées se lisait dans leurs yeux sur le ponton! C’est top »

Xavier BOURHIS – Groupe Generali

Agence entreprise – Nautisme -Gestion privée –

Téléphone : 02.98.89.89.89, Le Dimanche 18 mai 2014 18h50, BOURHIS Xavier

xbourhis@agence.generali.fr

Conseil d’administration du 10 mai 2014

Roscoff, le 13 mai 2014 à 11h, Maison des Associations

Présents : Michèle LESAGE, Vincent CABIOCH, André CAROFF, Jean Noël ROIGNANT, Christian GUYADER, François POUPLARD, Paul GUILLOU, Georges OLLIVIER, Jacques CREACH.

Excusé : Olivier PERON

Etaient aussi présents de manière exceptionnelle 3 membres de l’UNAN Finistère : Dont Pierre BARBIER Vis-président.

1. Les adhérents

A ce jour il y a 50 inscrits, un nombre qui augmente régulièrement.

2. Les permanences au niveau du port

Elles sont sans doute une raison de cette augmentation. Elles ont aussi été l’occasion de rencontrer le président de la CCI, dans des conditions bien particulières.

Nous avions en effet sollicité pour ces permanences, la disposition d’une pièce dans les nouveaux locaux du port. Cela avait été accordé par F.BOCCOU , à la seule condition de la laisser en priorité aux remises de prix des régates du Yachtclub qui se font dans ces locaux.

La première permanence a eu lieu sans incident, c’est lors de la deuxième permanence que le président de la CCI (Mr CHAPALAIN) est venu en personne interrompre cette permanence en demandant à notre présidente de quitter ces locaux. Ses arguments principaux étant :

  • Le port est une structure privée.
  • Notre association n’est aucunement représentative des usagers du port.

Une rencontre, les jours suivants, dans des conditions moins « brutales » a confirmée la position de Mr CHAPALAIN sur les mêmes arguments, c’est-à-dire sans fondement légal.

C’est la raison pour laquelle, une aide a été demandée à l’UNAN qui a déjà participé à la rédaction de nombreux textes sur la législation maritime.

Les permanences ultérieures se sont déroulées sur les pontons à la rencontre des usagers et se sont passées sans incident.

3. Les conseils de l’UNAN dans cette situation

Répondent d’abord à nos questions :

a) Le port ne peut pas être une structure privée, même si la CCI est le principal financeur, le port est régit par le Code des Ports Maritimes, comme tous les ports. La CCI a une délégation de gestion et il faut absolument que l’on nous fournisse le « Contrat d’Affermage » qui explique cette délégation. Une demande avait déjà été faite, elle va être renouvelée.

b) Notre association est parfaitement légale et les autorités portuaires, si elles ne veulent pas la reconnaitre, ne peuvent pas l’interdire. Si notre association gène, c’est plutôt bon signe, car c’est un peu son rôle. Nous aurions pourtant souhaité, comme cela se passait au début, que ce soit plutôt par le biais d’une collaboration positive que soient obtenues des améliorations au niveau du port.

c) Cette « agression » envers notre association nous étonne, d’autant que la reconnaissance par la CCI et les autorités portuaires, paraissaient jusqu’à maintenant tout à fait claire. Nous nous posons donc des questions sur ce qui dans le contexte actuel, a pu déclencher une réaction aussi vive, surprenante voire  inadaptée de la part du Président de la CCI. Notre intention et les conseils de l’UNAN sont de rester très courtois, sans pour autant faire profil bas.

d) Nous devons donc rester vigilants à la légalité de nos actions et de celles du port. Pour cela, même si les représentants des plaisanciers au Conseil Portuaire, ne sont pas les représentants de l’association, il nous est tout à fait possible de leur pointer les questionnements que nous recueillons auprès des usagers.

e) Par rapport à cette légalité, nous redisons que la réunion annuelle du CLUPIPP, n’a pas eu lieu et que nos tentatives pour nous inscrire sur la liste constitutive (Ce qui est nécessaire pour être convoquer et participer) Usagers du Port de Roscoff Bloscon U.P.R.B Maison des Associations, 16 rue Yan’ D’argent, 29680 Roscoff uprb@ymail.com www.uprb.fr s’est soldé par un renvoi vers le Conseil Général, alors que cette liste doit être normalement tenue par les autorités portuaires elles?mêmes. Une nouvelle demande va être faite et nous vous dirons comment vous y inscrire.

f) On note dans l’ordre du jour du prochain Conseil Portuaire, l’absence de toute ligne budgétaire. Même si le conseil portuaire n’émet qu’un avis, celui?ci doit être légalement sollicité sur le budget. Nous nous proposons de demander le « Compte d’exploitation » du port, ce qui est normalement du domaine public.

4. Evènements

Dans cette situation notre association reste active et certaines activités sont prévues, auxquelles nous participerons : 1? Journée du 18 mai TOUS EN MER 2? Tour de France à la voile ou nous mettrons des bateaux à la disposition des journalistes pour cerner l’arrivée au plus près.

5. Les questions à poser pour le Conseil Portuaire

A -Demander les comptes et le compte d’exploitation du port

B -Règlement du port

C -Article 621/3 à mentionner concernant la création d’une section permanente de plaisance

D – Places minute pour les handicapés ce qui n’est pas normal.

E – Fonctionnement de l’ascenseur

6. Banderoles

Des banderoles au nom de l’association sont réalisées, elles seront mises sur les bateaux de l’association qui participent aux manifestations.

Des cartes d’adhérents (simples) seront réalisées, ne serait-ce que pour pouvoir solliciter les réductions que certains commerçants proposent aux membres. (COOP de Roscoff)

7. Actions prévues

D’ici la fin du mois de juin : Outre celles déjà notées dans ce texte :

Faire sans relâche, les we, le tour des pontons et solliciter les gens pour qu’ils adhèrent et nous fasse part des problèmes qu’ils rencontrent. Il est certain que notre crédibilité est liée au nombre d’adhérents : Nous vous engageons donc à solliciter votre entourage.

8. Questions diverses

1 – On rapporte que s’il avait été dit dans un précédent rapport que les coups de vent de sud avaient été plutôt bien supportés par le port, ce n’a pas toujours été le cas.

  • Accessibilité dangereuse au dernier ponton.
  • Catway à la limite de la rupture.(le catway B19 a été arraché et consolidé après la tempête du 14/02/14)
  • Crevaison de semi-rigides, par accrochage sous le boudin de protection (8 bateaux). On est étonné que l’assurance qui est sollicitée dans ce cas soit celle du propriétaire du bateau. Certes l’article 14 du règlement général d’exploitation semble couvrir la responsabilité du port, mais il ne faut pas hésiter à conseiller à votre assureur de discuter ce point.

2 – Le problème de la facturation de l’électricité reste à l’ordre du jour. Si vous êtes un consommateur régulier, il vaut mieux demander l’attribution d’une prise personnelle et d’y mettre un cadenas quand elle n’est pas en service, pour avoir une facturation juste. Tous les autres cas sont discutables.

3 – D’autres problèmes électriques semblent aussi exister sur les pontons et qui pourraient avoir des conséquences sur le système électrique des bateaux : Problème sur le courant de desserte ? Surtension ? L’avis d’un expert est demandé.

4 – Vérifiez vos anodes, certains constatent une usure anormale.

  • a) Courant jusqu’à 6 volts
  • b) Vérifier si problème de courant des lignes électriques
  • c) Un plaisancier doit changer 6 anodes et 2 alternateurs alors qu’ils ont à  peine 3 mois

5 – Enfin on signale toujours, le non fonctionnement de l’ascenseur, le fonctionnement discontinue des toilettes de pontons…

6 ? Réunion de l’UNAN le 14 mai à laquelle nous participerons

La séance est levée à 13 heures 15

Michèle LESAGE, Présidente

François POUPLARD, Secrétaire