• 06 87 24 95 06

Archive mensuelleoctobre 2014

CLUPIPP du 15 octobre 2014

Le CLUPIPP s’est réuni le vendredi 15 octobre 2014 à 9 heures 30 à l’espace Mathurin Meheut à Roscoff, sous la présidence M. Jacques EDERN, Conseiller Général du canton de St Pol de Léon et Président du Conseil Portuaire du port de Roscoff-Bloscon.

Assistaient également à la réunion :

– M.Erwan LE BARILLEC, Chef de l’ATD de St Pol de Léon – Conseil général du Finistère

– M.Philippe LE JANNOU, Commandant de Port, capitainerie, Conseil général du Finistère/DDTM 29

– M.Gilles SIMON, Directeur de l’administration générale et des équipements gérés – CCI de Morlaix

– M. Frédéric BOCCOU, Maître des ports de Roscoff et Morlaix – CCI de Morlaix

– Mme Brigitte LAUMONIER, Assistante des équipements gérés – CCI de Morlaix

Jacques EDERN ouvre la séance et passe la parole à Frédéric BOCCOU pour la présentation des statistiques.

1. Point sur les inscriptions à fin septembre 2014

 Nb de places201220132014%
< 6,49 m24215617018677%
6,5 - 8,49 m17711312113375%
8,5 - 10,99 m1408811511381%
11 - 12,99 m42344242100%
> 13 m2611221869%
Total62740247049278%

Le port est rempli à hauteur de 78 %, la catégorie des 11-13 m étant complète.

Stabilité de la fréquentation : 4 100 bateaux de passage, avec une majorité de français (62 %), suivis par les anglais (23 %). La longueur moyenne des bateaux de passage est de 9,50m, en augmentation.

Avec plus de 10 000 nuitées à fin septembre (soit 2,5 nuitées par bateau), Roscoff est le 2ème port d’escale du Finistère.

2. Point sur les travaux inscrits en 2014

M.Frederic BOCCOU indique qu’un chariot élévateur est en cours d’acquisition (1,5 tonne) afin de manipuler les bers. Il devrait être livré en fin d’année.

S’agissant des bers de calage, le marché a été attribué à Nautipark pour un montant de 13 571 € HT.

3. Investissements à envisager pour 2015

M.Frederic BOCCOU indique qu’il est envisagé :

  • l’installation d’une caméra de surveillance sur la panne d’accès aux pontons sur la passerelle, pour un montant prévisionnel de 15 000 € HT. ;
  • l’installation d’une caméra de consultation journalière visible sur le site internet de la CCI de Morlaix, pour un montant prévisionnel de 15 000 € HT. ; –
  • l’installation d’une borne interactive en accès libre aux plaisanciers permettant de consulter différents sites. (montant prévisionnel de 20 000 € HT)

4. Manifestations 2014 et projets 2015

M.Frederic BOCCOU évoque les manifestations de l’année écoulée :

DateManifestation 2014
17-18 maiTrophée CCI Morlaix
01 juinArrivée Télégramme Tresco Trophée
17-22 juinSolitaire du Figaro E.B. Cachemire - 45ème édition
12-15 juilletTour de France à la Voile
16-20 juilletNational Muscadet
03 aoûtTour du Finistère à la Voile
5-6 aoûtNational Corsaire
SaisonRégates Yatch Club de Roscoff sur diffférentes dates

M.Frederic BOCCOU évoque également le passage en 2014 du Royal Yacht Squadron, comprenant une trentaine de bateaux et de la Plymouth Roscoff. Pour 2015, seul le Tour du Finistère à la Voile a confirmé sa venue début août.

5. Règlement d’exploitation

M.Frederic BOCCOU relate les modifications qui ont été apportées au règlement d’exploitation en 2014 :

5.1 Règlement de la zone de carénage

Article 4 – Manutention

Seuls les agents du port sont habilités à caler ou épontiller les navires. Ils utiliseront pour cela et en priorité les bers du port de plaisance. Si l’usager en fait la demande, ses propres bers ou épontilles pourront être utilisés sous son entière responsabilité. Dans ce cas, la responsabilité de l’exploitant ne serait être engagée en cas de rupture totale ou partielle des moyens de calage occasionnant des dommages au bateau ou à un tiers.

Article 4.4 – Durée de stationnement

La durée de stationnement sur l’aire de carénage est limitée à 1 mois pour les bateaux titulaires d’un contrat.

5.2 Règlement de la cale de mise à l’eau

Article 4 – Conditions d’utilisation

Tout stationnement sur la cale est interdit sauf autorisation exceptionnelle.

5.3 Parkings :

Zones du parking du port de Roscoff-Bloscon

Zone 1

Plaisanciers abonnés : gratuit 24H/24H

Autres utilisateurs : paiement 7/7 jours – 8H / 11H30 – 14H30 / 17H30 – 22H30 / 8H

45 premières minutes gratuites – Tarif : 1€ / heure

Zone 2

Tous utilisateurs : paiement 7/7 jours – 24H/24H

45 premières minutes gratuites –

Tarif : 2€ / heure les 2 premières heures puis 3€ / heure.

Pour les Professionnels Plaisance enregistrés au bureau du port, en intervention de dépannage : gratuité le temps de l’intervention. Badge spécifique délivré au bureau du port.

Pour les commerçants des boutiques du port, gratuité conformément à leur contrat.

Zone 3

Plaisanciers abonnés : gratuité à la demande, badge spécifique délivré au bureau du port si besoin d’utilisation de la cale pour sortir leur bateau Autres utilisateurs : paiement 7/7 jours – 24/24H Paiement par carte bleue ou achat d’un badge au bureau du port (voir tarif portuaire)

Zone 4

Zone réservée aux locataires des ateliers professionnels et à leur clientèle. Portail d’accès à télécommande.

Zone 5

Zone gratuite tout public.

Zone 6

Zone gratuite tout public

Zone 7

Aire de carénage. Accès réservé aux plaisanciers dont le bateau est en carénage et aux professionnels plaisance en intervention.

Portail d’accès à télécommande.

Accès pontons

Accès libre pendant les horaires d’ouverture du bureau du port.

Accès par badge pour les plaisanciers abonnés et visiteurs en dehors des heures d’ouverture.

Les plaisanciers formulent les observations suivantes :

  • Une durée de stationnement sur l’aire de carénage limitée à un mois est beaucoup trop courte et ne permet pas de réaliser correctement les travaux hivernaux sur les bateaux ;
  • Plus on fait sécher les bateaux, moins ils subissent l’osmose ;
  • Les plaisanciers proposent de :
    • Faire en sorte de faire stationner davantage les bateaux sur l’aire de carénage
    • Pratiquer un tarif très dissuasif au-delà de 3 mois de stationnement (M.André POSTEC)
  • Exemple du port de plaisance de St Cast (gestionnaire CCI 22): tarif sur quelques jours à moitié prix juste pour antifouling par exemple
  • Utiliser les emplacements de parking voitures en hiver comme dans certains ports (M.CHARDRONNET)
  • Certains plaisanciers demandent que la durée de stationnement soit augmentée à 4 mois.

6. Tarifs 2015

M.Frederic BOCCOU indique que la proposition d’augmentation 2015 est de 1,8 % sur l’ensemble des tarifs, hors parkings et laverie.

M.Frederic BOCCOU précise également que l’ouverture du parking minute et accès gratuit est envisagé en basse saison (15 septembre – 15 mars). Cependant, en cas d’impératif ou de nécessité liés à des aspects de sécurité, la CCI de Morlaix se réserve le droit de rétablir le contrôle d’accès à ce parking en basse saison. Les plaisanciers estiment que l’augmentation ne devrait pas dépasser le taux d’inflation 2014.

Les plaisanciers trouvent également les tarifs de l’élévateur à bateaux sont trop élevés.

Jacques EDERN se dit surpris par cette proposition d’évolution de tarifs et indique qu’en tant que représentant du Conseil général du Finistère il votera contre cette augmentation au prochain conseil portuaire de Roscoff-Bloscon. Il espère que ce taux sera réexaminé avant le prochain conseil portuaire et rappelle que l’inflation est de 0,3 % sur les 12 dernier mois. Il ajoute que les années précédentes, il avait voté « pour » en raison des investissements et parce que l’augmentation proposée suivait l’inflation.

7. Questions diverses

7.1 Ponton brise-clapot

  • Certains plaisanciers estiment que le franc-bord du brise-clapot est trop bas, et qu’il convient de les modifier.
  • La CCI de Morlaix répond que la fonction du brise-clapot n’est pas de briser les houles longues et qu’il n’est pas envisagé de le changer ni de le rehausser.

7.2 Sanitaires

  • M.Gilles FILLION indique que les odeurs de toilettes, plus particulièrement à marée basse, sont désagréables pour les plaisanciers à l’arrivée au port et qu’ils nuisent à l’image du port,
  • M.Frederic BOCCOU précise qu’une des pompes est tombée en panne à cause de la présence de corps étrangers à l’installation et que celle-i a dû être démontée et réparée ;
  • Un plaisancier fait remarquer que ce type de sanitaires est très difficile à entretenir.

7.3 Activités sur le port

M.Gilles FILLION fait observer que le restaurant n’est toujours pas occupé et qu’il figure toutefois dans tous les programmes et supports de communication du port. Le bar essaie de pallier à cette problématique bien qu’il ne s’agisse pas d’un restaurant traditionnel.

M. Gilles SIMON explique que le restaurant a fait l’objet d’un appel à candidatures auquel tout entrepreneur peut répondre. Différents projets ont été étudiés, mais aucun candidat n’a donné de suite, invoquant une rentabilité économique incertaine.

La décision a donc été prise de réaliser des aménagements immobiliers intérieurs (mission confiée à l’architecte Olivier BAILLOT) pour un montant de 100 000 € afin de limiter les investissements du futur restaurateur.

Le contrat d’AOT simple et non pas à droits réels, sans propriété de fonds de commerce, peut faire hésiter les candidats.

En réponse à Charlotte GRESSET, Gilles SIMON explique le manque de candidats par la situation économique actuelle, par le caractère saisonnier des activités de plaisance.

Dans certains ports, les commerces fonctionnent de manière satisfaisante, mais il faut tenir compte de la taille de la Ville de Roscoff et de la situation un peu excentrée du port par rapport au centre-ville.

Jacques EDERN rappelle que l’étude de faisabilité de l’aménagement du port de 2002, indiquait que le port créerait une activité économique importante et indiquait une dépense prévisionnelle moyenne de 150 € par plaisancier par jour. La crise économique est installée et les investisseurs hésitent tant qu’il n’y a pas de reprise économique.

Des plaisanciers trouvent regrettable l’exposition de la terrasse : il est surprenant que l’architecte n’ait pas tenu compte des vents dominants.

La terrasse est d’une grande superficie mais toutefois mal exposée, il conviendrait d’installer des séparations et des auvents, et de boucher le « trou » entre les bâtiments « commerce » et la « maison de la plaisance ».

7.4 Zones de stationnement

  • Zone 2 : les plaisanciers estiment que 45 mn de gratuité est un délai trop court pour faire les allers-retours jusqu’aux bateaux et procéder au déchargement de ses affaires. Ils demandent à ce que cette durée soit revue à la hausse ;
  • Parking payant est dissuasif, et certains automobilistes se garent le long des trottoirs.

Les plaisanciers interrogent le Conseil général du Finistère pour savoir si leurs observations seront prises en compte suite à la réunion du CLUPIPP. Les plaisanciers s’interrogent également sur leur représentativité au conseil portuaire du port de Roscoff-Bloscon.

M.Erwan LE BARILLEC indique qu’en application du code des ports maritimes, le port de Roscoff-Bloscon et un port mixte pêche-commerce-plaisance, et que par conséquent les usagers du CLUPIP sont représentés par 2 membres titulaires et 2 membres suppléants au conseil portuaire.

Jacques EDERN espère que la CCI de Morlaix va relayer les observations des plaisanciers à la direction générale avec des mesures qui seront prises en Bureau.

Jacques EDERN affirme qu’il a toujours eu le sentiment que la CCI de Morlaix faisait au mieux et que le port de Roscoff-Bloscon figure parmi les mieux gérés sur les plans administratifs et financiers dans le Finistère.

La plaisance est venue s’ajouter au commerce et à la pêche, il n’est aisé de faire cohabiter les différentes activités et il estime qu’au bout d’un an et demi, le résultat est déjà satisfaisant.

M. Gilles FILLION reconnaît la bonne volonté de la CCI de Morlaix.

  • Zone 5 : M.FOGERON demande la création d’une brèche dans le terre-plein de la route qui descend au port pour permettre de tourner à gauche sans avoir à passer par le rond-point de la criée ;
  • Zone 3 : demande d’un usager de mise en place d’un portillon permettant d’accéder directement à la zone pêche. Philippe LE JANNOU explique que la décision a été prise de séparer la zone pêche de la plaisance. Par ailleurs, la zone est enclose afin d’éviter les vols et les dangers liés à la manutention et à la circulation des chariots élévateurs ;
  • Frédéric BOCCOU ajoute que la zone 3 est fermée en été pour limiter l’accès entre l’aire de carénage et les parkings, mais ouverte en hiver en enlevant les barrières, ce qui permet d’étendre la surface de carénage. Une réflexion est menée sur la pose d’une barrière mobile, mais avec accès réservé à l’usage de la plaisance.

Un plaisancier fait remarquer que l’accès routier initialement créé pour les activités commerce et pêche du port est obsolète depuis la création du bassin plaisance. Il souhaite que ces infrastructures soient revues.

Suite aux problèmes de coupures de courant l’hiver dernier (tempêtes), le portail d’accès au ponton est équipé d’une gâche à rupture qui s’ouvre automatiquement quand il n’y a plus de courant.

Un plaisancier indique qu’il est inconcevable que les parkings PMR soient payants. M.Gilles SIMON indique qu’il y a des emplacements PMR sur les parkings situés en zone 1 (gratuite pour les plaisanciers) et en zone 5 (gratuite pour tout le monde).

Jacques EDERN ajoute que les personnes à mobilité réduite ne revendiquent pas la gratuité, mais qu’il existe plutôt des emplacements et qu’ils soient disponibles pour elles en nombre suffisant.

7.5 Six questions de Mme Michèle LESAGE– Association UPRB

7.5.1 Moyens mis en œuvre sur la sécurité lors des prochaines tempêtes

Un plaisancier indique qu’un pieu du brise-clapot penche.

Frédéric BOCCOU indique que les tempêtes de l’hiver dernier, et notamment celle du 15 février, ont été exceptionnelles, avec des vents à 70-80 nœuds. Il estime malgré tout que le port a bien résisté au regard des dégâts constatés dans d’autres ports. Le pieu qui est actuellement endommagé sera réparé pour le début 2015. En ce qui concerne le ponton brise-clapot, il limite le clapot, mais pas le phénomène de houle longue. Il ajoute que les équipes veillent sur les installations suivant les conditions météorologiques.

7.5.2 –Les sanitaires sont souvent fermés

Frédéric BOCCOU confirme que les sanitaires Sud ont été fermés en début de saison en raison d’une panne de la pompe de relevage. Des objets divers ont été retrouvés dans les canalisations. Suite à une deuxième panne, les vannes ont été changées ainsi que les tuyaux de sortie, plus larges. Quant aux odeurs près de ces sanitaires, elles sont constatées surtout à marée basse car la pompe de relevage travaille davantage en période de basse mer. Un point positif : les sanitaires sont propres, les usagers sont unanimes sur qualité des prestations effectuées par le personnel de nettoyage.

7.5.3 Non fonctionnement de l’ascenseur PMR

Frédéric BOCCOU reconnaît que le problème est difficile à résoudre. L’entreprise de maintenance éprouve des difficultés à trouver les pièces détachées.

Gilles SIMON ajoute qu’il ne s’agit pas d’un ascenseur mais d’un élévateur, et un prototype, qui engendre beaucoup de problèmes de mise au point. Il confirme que 5 % ont été conservés sur le paiement du marché de travaux et que le solde ne sera versé qu’après la remise en service de l’élévateur.

7.5.4 Eclairage nocturne – sécurité

Un balisage a été mis en place sur les bornes des pontons. Il est envisagé d’éclairer la panne de distribution. Mais il faut également tenir compte des plaisanciers qui dorment dans leur bateau et ne pas provoquer trop de nuisances par un éclairage trop fort.

7.5.5 Sécurité des catways

Un catway a effectivement été endommagé. Il s’agissait d’un défaut de conception ou d’installation. Il a depuis été réparé.

Lors de la tempête du 15 février, le port a été fermé le soir, par sécurité.

Gilles SIMON précise que, toujours pour des raisons de sécurité, il avait été proposé aux plaisanciers passant la nuit dans leur bateau, d’être hébergé dans des hôtels à la charge de la CCI de Morlaix. Certains plaisanciers sollicités ont refusé cette proposition.

S’agissant toujours de la sécurité, il est fait observer que la margelle de la cale de mise à l’eau reste glissante car elle n’est pas bouchardée. Frédéric BOCCOU va étudier la question.

7.5.6 Tarifs 2015

Mme Michèle LESAGE s’interroge sur l’évolution proposée des tarifs, qu’elle juge excessive, au regard de l’inflation actuelle et des points restant à améliorer au port de plaisance.

7.6 Pompe à carburant

Un plaisancier fait remarquer que suite à un plein d’essence effectué au mois de juin 2013, le moteur serait tombé en panne à cause de la présence d’eau en provenance de la pompe (4 000 € de réparations). L’assurance du plaisancier ne veut pas prendre en compte au motif que la CCI de Morlaix n’est pas un organisme identifiable.

Frederic BOCCOU indique qu’il y a eu quelques problèmes techniques lors de l’installation de la pompe à carburant (ruptures de flexibles) et que le problème technique a été résolu. Une seule remarque a été formulée cette année mais les analyses réalisées avec prélèvement en fond de cuve se sont révélées négatives.

Gilles SIMON informe le plaisancier que sa compagnie d’assurance doit se mettre en relation avec la CCI de Morlaix, personne morale, pour examiner ce dommage et régler ce litige.

Jacques EDERN confirme que la CCI de Morlaix est bien identifiable et que le plaisancier doit mettre sa compagnie d’assurance en demeure de prendre contact avec la CCI de Morlaix qui transmettra le dossier à sa compagnie d’assurance.

Quant au coût du carburant, Frédéric BOCCOU informe qu’une marge de 7 % est appliquée sur le prix d’achat par la CCI de Morlaix. Le prix est resté constant depuis le début de la saison.

7.7 Planning de manutention

M.Frederic BOCCOU indique que planning « manutentions » est en place et consultable. M.Frederic BOCCOU précise que les réservations peuvent être prises en compte dès maintenant au bureau du port.

Il y a eu quelques difficultés dûs à la durée de stationnement des bateaux (3 mois) mais cela devrait se mettre en place avec la réduction de cette durée.

Suite à une demande d’un plaisancier, M.Jacques EDERN indique que le cahier des charges de la concession peut être consulté à la CCI de Morlaix ou au Conseil général du Finistère, et qu’une copie peut être adressée, sur simple demande, par mail.

Jacques EDERN informe par ailleurs le CLUPIPP que la gestion des ports départementaux a été confiée à différentes entités territoriales (communes, CCI, etc…) et que sur le Finistère les cahiers des charges des concessions portuaires sont différents, notamment sur les financements.

Une étude stratégique est actuellement en cours pour harmoniser les concessions sur l’ensemble du Département. Suite à cette étude des décisions seront prises début 2015 et communiquées lors des prochains conseils portuaires.

A Roscoff, co-existent deux ports départementaux, le port de Roscoff-Bloscon géré par la CCI de Morlaix (fin de concession en 2023) et le port de Roscoff Vieux-Port géré par la Ville de Roscoff (Vieux Port – fin de concession en 2020). La concession départementale du port de l’Ile de Batz se termine elle en octobre 2015.

Il est convenu que le compte-rendu sera diffusé aux plaisanciers et mis en ligne sur le site www.plaisanceenbaiedemorlaix.fr

Plus personne ne demandant plus la parole, Jacques EDERN remercie les participants et lève la séance.

Le Président du Conseil Portuaire Jacques EDERN